TECHNIQUES

Parmi toutes ces techniques, certaines sont héritées de la grande tradition du vitrail vieille de près d’un millénaire, d’autres au contraire utilisent les ressources de toutes les technologies modernes.

Dans tous les cas, l’acte de conception et de création revêt une importance primordiale.

  • Vitrail traditionnel verres blancs ou de couleurs, souvent peints assemblés généralement au plomb, ou parfois au bois comme dans de nombreux lieux de cultes, bâtiments publics ou privés, le vitrail d’art peut au besoin être enchâssé dans un double vitrage
  • Assemblage Tiffany plus léger d’apparence, permet par exemple de fabriquer de petits objets, lampes, boîtes décoratives, mais aussi de grands ouvrages, c’est un assemblage de précision.
  • Dalle de verre pour orner des murs exposés au soleil, utilise des verres épais taillés selon des gabarits prédessinés, permettant de produire des jeux de lumières fabuleux, les verres seront sertis par des mortiers armés ou des résines ultrarésistantes.

  • Fusing : C’est la fusion contrôlée d’assemblages de verres incluant éventuellement d’autres matériaux, qui permet d’obtenir des effets saisissants et éventuellement en volumes, on parle dans ce cas de technique du thermoformage.
  • Mosaiques de verres Vitraux conçus pour recevoir la lumière par le devant, cette technique peut s’apparenter à la mosaïque traditionnelle
  • Peintures sur verres : Bien souvent, un vitrail permettra d’intégrer une peinture, reproduction d’une œuvre ou création. Cette peinture sera aussi résistante que le verre lui-même après passage au four et cuisson.

On utilisera pour cela différentes techniques de traits et de modelés, suivies le plus souvent par des enlevages de peintures destinés à redonner toute sa place à la lumière.

Les peintures utilisées sont des grisailles, opaques et mates ou des émaux translucides et brillants.